Accueil / Degemer / À la Une / Un commerce sur trois fermé en centre-ville de Saint-Brieuc

Un commerce sur trois fermé en centre-ville de Saint-Brieuc

SBR_EEEEEEEEE.JPG_u.jde22

Le journal des entreprises des Côtes dʼArmor a publié un article alarmant au début du mois de mars : selon lui, un commerce sur trois serait fermé en centre-ville de Saint-Brieuc. Une tendance qui est observée dans de nombreuses communes rurales en Bretagne, mais qui sʼélargit aux centres villes désormais. « En février 2016, Saint-Brieuc comptait 180 commerces fermés sur un total estimé à 595. Ils étaient 149 en 2015, soit une hausse de 20,8 % sur un an. Pour la première fois, le taux de mitage dépasse la triste barre des 30 %. Plus de 13.000 m² de surfaces à commercialiser sont ainsi actuellement disponibles » explique le journal des entreprises.

Le chef-lieu des Côtes-dʼArmor paye son développement passé le long de la quatre voies. Lʼemprise des centres villes par les banques et assurances nʼest pas non plus fait pour asseoir un dynamisme commercial dans le centre. La mobilité accrue a fait évoluer les comportements et à force dʼadapter la ville à la voiture, on a éloigné les consommateurs et recréer des centralités… en périphérie ! Robert Pedron, ancien vice-président UDB à lʼagglomération de Saint-Brieuc, répétait inlassablement que le développement des « drive » fragilisait les centres-villes. Quelques mois avant son décès prématuré, il se battait encore juridiquement contre une boulangerie qui souhaitait sʼinstaller en bordures de quatre voies, à Plérin.

Ce phénomène nʼest pas à prendre à la légère. Une étude Ifop montre en effet que le vote en faveur du Front national est plus élevé dans les communes dont les petits commerces et les services sont absents. Le déclassement y est en effet plus fortement ressenti. Bien que lʼétude traite essentiellement du milieu rural, il est désormais évident que le constat est similaire en ville (en tout cas à Saint-Brieuc où le FN a obtenu deux sièges lors des élections municipales) et que lʼabsence de services et de commerces de proximité accentue lʼisolement ou le sentiment dʼisolement. Cʼest dʼautant plus grave que désormais, on installe de plus en plus de « services » comme Pôle Emploi en périphérie, rendant encore plus compliqué lʼaccès pour ceux qui ne sont pas motorisés. Une fuite en avant…

> Gael BRIAND

Gael BRIAND
Gael BRIAND est rédacteur en chef du mensuel Le Peuple breton depuis 2010. Il est l'auteur de "Bretagne-France, une relation coloniale" et a coordonné l'ouvrage "Réunifier la Bretagne ? Région contre métropoles". [Lire ses articles]

Un commentaire / Un evezhiadenn

bd45d6c2cd5145d4859d1f229df5af0eDDDDDDDDDDD