Accueil / À la Une / La centralisation française démontrée par les brevets…

La centralisation française démontrée par les brevets…

contrefaçon - protection de pièces brevetées - justice

Selon le rapport annuel de l’Office Européen des Brevets, c’est la région Ile-de-France qui se classe en tête des demandes de brevets en Europe avec 7421 demandes. Une statistique qui cache mal le fait que si Paris réussit, c’est au détriment des autres régions françaises…

7421 demandes ont donc été déposées en 2015 par la région Ile-de-France soit… 68,8 % des demandes françaises (10781) ! « Un résultat dû en grande partie au nombre important de grands groupes et d’entreprises innovantes installés dans la région, ainsi qu’au poids économique de l’Ile-de-France au niveau national et européen » selon l’Office. La centralisation permet donc à la région Ile-de-France de créer une illusion : celle de la réussite française.

Pourtant, il est clair que la concentration des richesses et des moyens de recherche octroyés sur Paris freine le travail d’autres territoires. Ainsi, la seconde région française la mieux classée, l’Auvergne-Rhône-Alpes, compte « seulement » 1152 demandes soit 6 fois moins. Quant à la troisième, elle chute littéralement à 351 demandes (Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées).

Parmi les nains de la recherche en France, la Corse avec 3 demandes, la Bourgogne-Franche Comté (97), la Bretagne administrative (112), le Centre-Val de Loire (111) et les Pays de la Loire (174), dont la plupart des demandes sont très probablement réalisées dans le département de la Loire-Atlantique ! Doit-on considérer que ces « nains » réfléchissent moins que les autres ? Ou peut-on légitimement s’interroger sur la répartition des crédits par l’État tout puissant ?

Au contraire, l’Allemagne, État fédéral, compte six länder dans le classement de tête, les deux premiers (Bavière et Bade-Wurtemberg) dépassant largement à eux-deux les performances de l’Ile-de-France. De même, les régions des Pays-Bas ou de la Suisse sont très bien classées également.

Au total, la France s’est vue délivrer 5 433 brevets européens en 2015.

> La Rédaction

Le Peuple breton est un magazine d’opinion, mensuel, entièrement bénévole fondé en 1964. Il est tiré à 4000 exemplaires papier par mois.