Accueil / À la Une / Social. Les syndicats peinent à mobiliser.

Social. Les syndicats peinent à mobiliser.

cgt

La CGT, FSU et Solidaires organisaient aujourdʼhui une mobilisation interprofessionnelle dans toute la France. Les revendications, regroupées dans une plate-forme commune, demandent notamment lʼamélioration des conditions de travail, de rémunération, la sauvegarde des acquis sociaux et la relance de lʼinvestissement pour lʼemploi. Le message est adressé directement au gouvernement qui « cédant aux pressions des puissances financières, au MEDEF, aux injonctions de Bruxelles (…) déroule une politique qui remet en cause notre modèle social assis sur l’égalité, la justice et la solidarité. »

La mobilisation dʼaujourdʼhui a été faible. En Bretagne, environ 5000 personnes se sont mobilisées. 2000 manifestants à Nantes, 150 à Lannion, 700 à Rennes et 1000 à Lorient : les salariés auront été peu nombreux à répondre à lʼappel de lʼintersyndicale. La mobilisation dʼaujourdʼhui montre une nouvelle fois combien, malgré la politique libérale du gouvernement et des mesures comme la loi Macron, le mouvement social est atone, peinant à mobiliser.

Est-ce un désabusement vis-à-vis des syndicats ou plus généralement une perte de confiance dans la capacité collective à faire changer les choses ? Est-ce le résultat dʼune individualisation du travail ? Un manque de visibilité des revendications de cette journée ? Les raisons sont sûrement nombreuses, mais le constat dʼaujourdʼhui, cʼest que la faible mobilisation nʼinstaure pas un rapport de force favorable vis-à-vis du gouvernement, et cʼest tous les salariés qui en pâtiront, grévistes ou non.

> La Rédaction

Le Peuple breton est un magazine d’opinion, mensuel, entièrement bénévole fondé en 1964. Il est tiré à 4000 exemplaires papier par mois.