Accueil / Degemer / À la Une / Dibab. Sept communes votent dimanche

Dibab. Sept communes votent dimanche

comité local des Monts d'Arrées

Le comité local des Monts d’Arrées tenant un stand au Tro Menez Are.

Dimanche 7 juin un vote aura lieu dans sept communes bretonnes et peu de médias s’en font l’écho. La raison : il s’agit d’un référendum auto-organisé et non officiel !

17 000 personnes concernées

Après Saint-Viaud (44), Langouët (35) et Soudan (44), huit nouvelles communes sont concernées par les votations « DIBAB ». Il s’agit de Chevaigné (35), Commana (29), Le Cloître Saint-Thégonnec (29), Nozay (44), Plounévez-Moëdec (22), Riantec (56) et Rougé (44). Une huitième votera une semaine plus tard : Petit Auverné (44).

Au total, plus de 17000 personnes sont donc touchées par cette troisième vague et pourront décider s’ils souhaitent, oui ou non, la réunification de la Bretagne et une Assemblée de Bretagne. Les organisateurs ne comptent pas s’arrêter là : « l’association DIBAB – Décidez la Bretagne entend poursuivre de plus en plus massivement les campagnes de votations pour permettre aux habitants de la Bretagne de s’exprimer sur leur cadre institutionnel » explique le communiqué. Des votations qui, d’après nos renseignements, agacent légèrement les préfectures ce qui est plutôt bon signe…

Le droit de décider

Marqué par un récent voyage en Catalogne, Fabrice Cadou, pilier de l’association, est « convaincu que nous aussi, en Bretagne, nous pouvons prendre nos affaires en main. À condition de travailler, de former et donner l’envie de s’investir. Les mots glissés par les députés catalans lors de notre départ, nous rappelant que le travail depuis la base est la clé du succès m’accompagnent chaque fois que nous passons de maisons en maisons à la rencontre des électeurs dans les communes où nous organisons des votations ». Il est évident que ces votations valent tous les sondages du monde puisqu’en se rendant de portes en portes, c’est dans les foyers que les militants investis dans DIBAB apportent le débat.

La question du taux de participation

 

Les militants de DIBAB sont pourtant conscients que nombreux seront ceux qui, à l’issue du vote, se concentreront sur les taux de participation à ces consultations. « C’est une question qui nous souvent posée » relève Arno Mahé, également membre de l’association. « Nos votations oscillent entre 15 à 20 % de participation et c’est sur ce point que les médias et nos détracteurs se focalisent. Ils analysent cette mobilisation comme s’il s’agissait d’une élection officielle ! Notre lecture de ces chiffres, c’est que nous parvenons à mobiliser une partie non négligeable des habitants qui se déplacent un dimanche pour voter sur un sujet souvent considéré comme non-prioritaire et ce tout en sachant que ce n’est qu’une consultation symbolique. Nous sommes déjà au dessus des taux de participation constatés lors du référendum en Alsace qui, lui, était officiel ! Il y a un véritable intérêt en Bretagne pour les questions que nous posons »

Les votations se dérouleront comme les fois précédentes en permettant à toutes les personnes ayant plus de 16 ans et résidents sur la commune, de nationalité française ou non, de s’exprimer. Les votations auront toutes lieu le 7 juin, sauf Le Petit Auverné qui se déroulera le 14. Entièrement autofinancées, ces votations nécessitent un soutien populaire. Une campagne de financement participatif a été lancée pour récolter des fonds. N’hésitez pas à y participer !

> La Rédaction

La Rédaction
Le Peuple breton est un magazine d’opinion, mensuel, entièrement bénévole fondé en 1964. Il est tiré à 4000 exemplaires papier par mois.