Accueil / Degemer / À la Une / La Bretagne manifeste contre Monsanto en soutien au Burkina Faso

La Bretagne manifeste contre Monsanto en soutien au Burkina Faso

OGM

Ils étaient des milliers, à Carhaix, Nantes, Rennes, Lorient et Brest, à défiler samedi 23 mai contre Monsanto à l’appel de l’association ingalan. Parmi eux, l’Union démocratique bretonne, présente sur les 5 lieux de rassemblement bretons. Au total, plus de 400 marches avaient lieu simultanément dans le monde en soutien au Burkina Faso.

Et justement, pendant ce temps, entre 1 000 et 1 500 personnes ont répondu à l’appel à Ouagadougou afin de résister à l’invasion des OGM dans leur pays. En octobre dernier, les mêmes burkinabés avaient renversé Blaise Compaoré au pouvoir depuis 27 ans.

Depuis 2008, le Burkina Faso cultive du coton transgénique en plein champ et de nombreux paysans souhaiteraient s’émanciper de la multinationale Monsanto.

Le journal Libération explique que « pour la première campagne, les semences sont distribuées gratuitement aux paysans, avec des promesses de rendement en hausse de 30%, et une diminution de six à seulement deux traitements insecticides : le coton Bt contient en effet un gène résistant à certains ravageurs. Une aubaine pour les paysans burkinabés, qui y voient une nette amélioration de leurs conditions de travail ». Mais peu à peu, la joie a fait place à l’amertume en voyant que les sols perdaient de leur fertilité et que les semences, chères la seconde année, nécessitait encore un apport d’intrants. On sait également que les graines vendues par Monsanto sont stériles ce qui rend les paysans dépendants de la firme.

Pour en savoir plus, lire l’article du Peuple breton de mai 2015.

> Gael BRIAND

Gael BRIAND
Gael BRIAND est rédacteur en chef du mensuel Le Peuple breton depuis 2010. Il est l'auteur de "Bretagne-France, une relation coloniale" et a coordonné l'ouvrage "Réunifier la Bretagne ? Région contre métropoles". [Lire ses articles]
fe6412de48e0e76dd2a4cab21edb898f_