Accueil / Degemer / À la Une / Le Préfet du Finistère autorise lʼexploitation de la centrale de Landivisiau

Le Préfet du Finistère autorise lʼexploitation de la centrale de Landivisiau

centrale à gaz

Le 30 avril dernier, les membres du collectif GASPARE, opposés au projet de centrale, étaient reçus en sous-préfecture de Brest par le conseiller énergie, environnement, transports et logement du Président de la République en marge de la visite de celui-ci à Brest. « Le conseiller s’est montré à l’écoute des arguments du Collectif et en particulier de la demande d’un moratoire, le temps d’actualiser le Pacte électrique breton, de mettre en place une véritable concertation et un débat public et d’attendre que tous les recours juridiques soient épuisés. », écrit alors le collectif. Et de conclure : « Alors que le Préfet du Finistère s’apprête à signer l’arrêté préfectoral d’autorisation du projet de CCCG [centrale électrique à cycle combiné gaz], cette entrevue prouve que le sérieux du Collectif est reconnu au plus haut sommet de l’État et que la décision n’est pas encore prise ». Hélas, le Préfet a signé lʼarrêté mercredi dernier. On repassera pour lʼintérêt porté au scénario alternatif !

La commune de Landivisiau, retenue pour accueillir ce site à la suite d’un appel d’offres lancé le 27 juin 2011, a connu dès lors une fronde contre cette centrale. Nombreux sont ceux (dont lʼUDB) qui considèrent en effet cette centrale électrique à cycle combiné gaz inutile. « Ce projet de 450 mégawatts doit permettre de sécuriser l’approvisionnement électrique de la Bretagne, qui est l’une des premières zones de fragilité du système électrique français » explique Grtgaz sur son site. Or, la Bretagne nʼest « fragile » que parce que l’Etat adopte une politique énergétique centralisée (nucléaire notamment) ce qui condamne les périphéries à être en bout de réseau.

Outre les exemples européens qui prouvent la non-rentabilité dʼun tel outil, cette centrale risque dʼaccentuer la dépendance de la Bretagne à lʼextérieur et notamment aux importations de gaz destiné à être brûlé ensuite pour le transformer en électricité. Le collectif GASPARE avait pourtant proposé un scénario alternatif crédible…

 

Consultez le scénario alternatif du collectif GASPARE ici.

 

> Gael BRIAND

Gael BRIAND
Gael BRIAND est rédacteur en chef du mensuel Le Peuple breton depuis 2010. Il est l'auteur de "Bretagne-France, une relation coloniale" et a coordonné l'ouvrage "Réunifier la Bretagne ? Région contre métropoles". [Lire ses articles]