Degemer/Accueil / Lieu / France / Fonds excellence universitaire : qui décide ?

Fonds excellence universitaire : qui décide ?

UBS

Le gouvernement m’a tuer !

 

Alors que les fonds dʼexcellence (IDEX) viennent dʼêtre refusés aux universités bretonnes ou plutôt « du Grand Ouest » (voir ici), nous nous sommes renseignés sur la composition du jury. Sans grande surprise, on y retrouve tout un panel de représentants de multinationales qui, il est vrai, brillent à lʼinternational ! De parfaits conseillers donc…

Ainsi, Martha Crawford, ancienne directrice de la recherche chez Areva et Air Liquide, Gérard Roucairol du groupe Bull, Jean-Claude Lehmann du groupe Saint-Gobain ou encore Yves Bamberger du groupe EDF font partie du jury, ce même jury qui détermine celles des universités qui pourront survivre et celles qui ne le pourront (à terme) pas. Voilà à quoi est réduit la recherche universitaire quʼon aimerait publique, mais qui, objectivement, lʼest de moins en moins. Ah, les « partenariats public-privé » !

La logique française est implacable : aidons les universités qui brillent et laissons tomber les autres ! La théorie du ruissellement, dʼinspiration libérale, est appliquée strictement par le gouvernement : aidons les riches qui eux-mêmes aideront les pauvres. On appelle ça « péréquation » paraît-il…

 

Crédit photo : XIIIfromTOKYO CC BY-SA 3.0

> Gael Briand

Journaliste. Géographe de formation, Gael Briand en est venu au journalisme par goût de l'écriture et du débat. Il est rédacteur en chef du magazine Le Peuple breton depuis 2010. Il a également écrit « Bretagne-France, une relation coloniale » (éditions Ijin, 2015) et coordonné l'ouvrage « Réunifier la Bretagne ? Région contre métropoles » (Skol Vreizh, 2015). [Lire ses articles]